Mettre l’humain au coeur, en voilà une bonne idée ! 

Faire du besoin de la personne le centre de nos préoccupations, avant les exigences médicales et sanitaires, avant les contraintes logistiques et organisationnelles, permettrait enfin d’avoir un accompagnement respectueux de la personne. 

Sauf que …

  • Sauf qu’une fois encore il s’agit le plus souvent de bien-pensance, de moraline, que de véritable avancée vers un meilleur accompagnement des personnes qui en ont besoin. 
  • Sauf qu’une fois encore, il s’agit de montrer patte blanche au lieu de s’investir dans une véritable réflexion sur nos pratiques. 
  • Sauf qu’une fois encore il s’agit de penser à la place des vieux plutôt que de penser à la place que les vieux peuvent prendre dans nos missions d’accompagnements.

Je m’appelle Antoine Gérard, vous écoutez SocioGérontologie, le podcast pour comprendre les vieux. 

Aujourd’hui on s’arrête sur l’expression de plus en plus utilisée « mettre l’humain au coeur ». En quelques années, l’expression c’est taillé une place de choix tant dans nos structures et pratiques professionnelles. 

Souvent il ne s’agit que de communication, alors aujourd’hui je vous invite à arrêter de dire mettre l’humain au coeur, et le faire vraiment ! 

Bonne écoute

Ressources :

Episode « Client » : https://podcast.ausha.co/sociogerontologie/37

Interview « vieillir debout » avec Annie de Vivie : https://podcast.ausha.co/sociogerontologie/interview-vieillir-debout-synthese